Produit Phare : Le Triangle de Pikler Evolué
(à partir de 137 euros)

Le triangle pédagogique Pikler version évoluée est modulable en x2 positions. Il est disponible en option en couleur et/ou avec 2 planches pédagogiques (escalade ou échelle)
Ce modèle est pliable et peut se ranger facilement.

Découvrir le triangle de Pikler (version évoluée)
Triangle de Pikler évolué

Produit Phare : Le Triangle de Pikler classique
(à 127 euros)

Le triangle pédagogique Pikler est le Best Seller de la boutique en ligne triangle-pikler.com
Modulable en x3 positions en fonction de l’âge de votre enfant.

Découvrir le triangle de Pikler (version classique)

Tous nos produits d'inspiration Pikler

Promo !

Le Mobilier Pikler : Echelle, Tunnel, Chaise, Escalier…

Le Triangle de Pikler (version évoluée)

137.00 369.00 
Best seller

Le Mobilier Pikler : Echelle, Tunnel, Chaise, Escalier…

Le Triangle de Pikler (Classique)

127.00 
277.00 467.00 
67.00 217.00 
267.00 337.00 
357.00 397.00 

Conseils et informations sur le triangle de pikler

Souvent orthographié « Pickler » ou « Picklar », à tort, le triangle Pikler ou triangle de motricité de Loczy est une structure d’escalade pour nourrissons et les enfants développée par la pédiatre, auteure et éducatrice hongroise Emmi Pikler, célèbre pour son rôle pionnier dans le développement de la pédagogie de la motricité libre chez l’enfant de moins de 3 ans.

Le triangle de Pikler est généralement fabriqué en bois de hêtre massif, avec des vis en acier inoxydable, dans le respect rigoureux et strict des normes européennes en lien avec les jouets et les meubles pour enfant. Pourquoi acheter un triangle Pikler ? Quels sont les critères à prendre en compte pour bien choisir son triangle de motricité ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour aider l’enfant à escalader le triangle de Pikler ?

Avant le triangle Pikler… la pédagogie de la motricité libre sans l’intervention adulte

Le docteur Emmi Pikler a développé une approche de l’éducation des enfants basée sur une relation bienveillante, respectueuse, aimante et surtout consciente de la personnalité du nourrisson qui doit avoir la liberté de se développer à son rythme naturel, à l’abri de tout ordre, toute injonction et toute accélération artificielle des étapes par lesquelles il doit passer, de l’apprentissage des positions (debout, assis, allongé sur le dos et sur le ventre) à l’acquisition des aptitudes de communication en passant par la résolution des problèmes et le divertissement.

Le docteur Pikler a mis en place la méthode pédagogique éponyme en se basant sur ses études en pédopsychiatrie, sur son expérience de pédiatre auprès des familles hongroises, mais aussi et surtout sur ses travaux de recherche et d’analyse statistique. Plusieurs expériences marquantes lui ont permis d’affiner son analyse du développement moteur des enfants et d’aboutir à une méthode factuelle à destination des éducateurs en crèches, garderies et pouponnières, mais aussi pour les parents et les professionnels de santé.

Ainsi, en analysant les données statistiques fournies par le gouvernement autrichien (Emmi Pikler a fait ses études de médecine à Vienne) au sujet des accidents de la route, Emmi Pikler remarque une prévalence significativement plus élevée des fractures, des luxations et des blessures chez les enfants issus de familles aisées en comparaison avec les autres. Pour Pikler, ce constat s’explique par le fait que les enfants des familles aisés sont « assistés » par une gouvernante qui les empêche d’évoluer librement, de sortir, de courir, de tomber et, par ricochet, de développer des réflexes efficaces pour mieux se protéger.

Comme elle l’explique dans son livre « Se mouvoir en liberté dès le premier âge »,Emmi Pikler n’exclut pas les parents du cheminement de l’enfant et de son développement psychomoteur. Elle leur conseille toutefois de ne pas faire preuve d’ « ingérence » et d’éviter les simulations directes pour essayer d’apprendre à l’enfant une aptitude qu’il n’est pas encore prêt (ou qu’il n’a pas encore envie) d’assimiler. A ce stade (0 – 3 ans), le rôle des parents est de garantir un environnement sécurisé à l’enfant pour qu’il puisse explorer et assouvir ses envies d’expérimentation, tout en lui apportant la tendresse et les encouragements dont il a besoin. La liberté de mouvement et le jeu ininterrompu sont les deux piliers de la pédagogie Pikler. Et c’est ici que le triangle Pikler entre en jeu !

Qu’est-ce que le triangle de Pikler ? (ou Pickler)

Le triangle de Pikler est une structure d’escalade, généralement en bois, entièrement réglable, qui permet à l’enfant de se hisser sur ses jambes à partir de 4 ou 5 mois, de se muscler et de développer sa motricité librement, avec un matériel adapté et sans risque et d’escalader une structure sécurisée pour découvrir la notion d’ « équilibre dynamique ». Acheter un triangle de Pikler, c’est justement permettre à l’enfant de s’engager dans cette dynamique de jeu ininterrompu pour construire sa confiance en lui. Le triangle Pikler peut être introduit à l’âge de 4 mois et pourra être utilisé jusqu’à l’âge de 5 ans. L’achat de ce triangle, et plus largement des jouets et du matériel Pikler, est donc un excellent investissement que l’on rentabilise très rapidement.

Vers l’âge de 6 mois, les bébés peuvent utiliser les barreaux du triangle de Pikler pour se lever et se tenir debout. Au fur et à mesure de leur développement musculaire et psychomoteur, ils commenceront à explorer la structure en grimpant à mi-chemin puis en redescendant (vers l’âge d’un à deux ans).Les enfants plus âgés (vers 3 et 4 ans) « maîtrisent » le triangle de Pikler au point de grimper jusqu’au sommet pour redescendre de l’autre côté tout en faisant montre d’une certaine insouciance.

Bien que le triangle de Pikler soit principalement pensé pour les enfants de 4 mois à 5 ans, il a été mis à la disposition des nourrissons de moins de 4 mois dans l’Institut Loczy, une pouponnière que dirigeait Emmi Pikler au milieu du 20e siècle. Ces derniers s’allongeaient sous le triangle de Pikler avec des jouets suspendus aux barreaux, à la manière « Montessori ». Les enfants de plus de 5 ans trouvent généralement des utilisations plus créatives du triangle de Pikler, avec notamment la construction de forts de fortune, la mise en scène de spectacles de marionnettes et autres jeux ouverts.

Le triangle de Pikler, vecteur de l’équilibre actif de l’enfant

C’est d’une simplicité confondante : si un bébé ne peut pas grimper, il ne le fera pas. Nous sommes tous nés avec un esprit logique qui nous protège, qui nous pousse à tester les limites de nos capacités physiques et mentales et qui nous aide à tirer les leçons des expériences, soient-elles gratifiantes ou douloureuses.

Nous essayons de marcher et nous tombons à de multiples reprises, ce qui nous aide à mieux appréhender notre centre de gravité et nos appuis, par le réflexe. C’est d’ailleurs la théorie fondatrice de la plasticité neuronale ou « neuroplasticité » : nos nerfs sont « malléables » et régissent ce que nous faisons au quotidien pour nous aider à trouver la stabilité, l’équilibre et le contrôle.

Le triangle de Pikler permet à nos enfants d’apprendre leurs propres limites, à leur propre rythme, sans la frustration qui peut résulter de l’intervention intempestive des parents. Comme le triangle de motricité n’est qu’à un petit mètre du sol, et que l’enfant n’atteindra cette hauteur que lorsqu’il en aura les capacités et l’envie, l’expérience reste sûre et sans risque. De plus, le triangle de Pikler n’a pas besoin d’être réajusté au fur et à mesure que vote enfant grandit. Il s’agit d’une structure qui encourage un développement progressive avec des paliers de hauteur. Toutes les étapes du développement moteur de l’enfant peuvent se dérouler sur un triangle de Pikler, sans intervention de l’adulte.

Les bébés de 4 à 8 mois peuvent tirer sur les barreaux pour se mettre debout, tandis que les enfants de 4 et 5 ans peuvent grimper jusqu’au sommet, continuant ainsi à acquérir de nouvelles compétences et à développer leur contrôle proprioceptif d’une manière créative qui favorise également le sens de l’imagination, avec des jeux de rôle et des simulations.

Nous vous le disions plus haut : si le triangle de Pikler n’est à la base qu’un cadre sécurisé d’escalade, il deviendra au fur et à mesure du développement psychomoteur de l’enfant un château, un hélicoptère, une tente, une cabane perchée sur les arbres, un tipi, un quartier général, un abri militaire, une maison, etc.

Conseils pour acheter un triangle de Pikler

L’achat du matériel Pikler et, plus largement, de tout ce qui est manipulé par des enfants, ne doit faire aucun compromis sur la sécurité. On vous conseille ainsi d’acheter un triangle de Pikler fabriqué dans un pays de l’Union européenne, car les normes CE sont strictes et rigoureuses sur le choix des matériaux, des vis et des traitements dans le cas du bois.

Optez pour un triangle de motricité plutôt lourd (6 kg au minimum), avec des dimensions généreuses (environ 84 cm de largeur pour 72 cm de hauteur). Les meilleurs triangles de Pikler sont en bois de hêtre massif avec des vis en acier inoxydable, sans aucune irrégularité au toucher. Le traitement de surface doit être réalisé avec des huiles respectant les normes EN 71 – 3 et approuvées pour les meubles et jouets pour enfants.

Les triangles de motricité de grande taille sont livrés en pièces. L’assemblage des triangles de Pikler est très simple et intuitif. Il suffit de bien imbriquer les différentes pièces. Les meilleurs triangles de motricité peuvent être ajustés avec un angle d’ouverture compris entre 30° et 180°. Vous pouvez également faire l’acquisition d’une rampe d’escalade pour compléter votre triangle de Pikler et améliorer l’expérience d’exploration de l’enfant.